La goule


La goule quitte le champ de bataille

Cimetière aménagé luxueusement avec des rebuts de mémoire tailladée

A quand la déroute insensée et totale ?

Dehors !             Il n'y à rien à croquer dedans !

Les cadavres sont partis en vacances !




Ce poème, de Paul Valet, est extrait du recueil Vertiges, paru en 1986 aux éditions granit.

D'autres peuvent être lus ici, sur le tierslivre.net. Et dans quelques (excellentes) bibliothèques aussi sans doute ...